Métros automatiques M2 et M3
Métro M2, Lausanne

Projet de développement des métros automatiques M2 et M3 mandat équipement EQUI

Maître de l'Ouvrage / Mandant / Client

  • Canton de Vaud
  • Direction générale de la mobilité DGMR

Réalisation

Date d'exécution / Durée

Collaboration

Groupement BGE M2-M3

  • BG (Pilote)
  • Geste
  • Egis Rail

Description du projet

Contexte du projet
Depuis la mise en service de la ligne du métro m2 en 2008, sa fréquentation n'a cessé d'augmenter dépassant les prévisions faites lors du lancement du projet.
Cette situation s'explique notamment par l'amélioration de l'offre des CFF depuis plusieurs années favorisant l'utilisation des transports publics dans l'ensemble du canton.
Pour répondre à cet accroissement de la fréquentation de la ligne de métro du m2 et améliorer la capacité de transport, les mesures suivantes ont été adoptées:

  • Adaptation des tables horaires permettant de réduire le temps de fréquence entre deux trains.
  • Modification de l'aménagement intérieur des rames permettant d'augmenter la capacité du nombre de voyageur transportable par rame.
  • Modification du mode de rebroussement des rames au niveau de la station Lausanne Gare permettant de réduire le temps de fréquence entre deux trains au prix d'une réduction de la réserve d'exploitation de trois trains à un train.

Malgré ces mesures, la capacité de transport reste insuffisante pour répondre à la demande de transport à l'heure de pointe du matin, notamment à la station Lausanne –Gare en particulier en direction de la station Lausanne Flon.
Une augmentation de la capacité de trafic de la ligne m2 est nécessaire à moyen terme notamment en raison de l'accroissement continu du trafic CFF et de la mise en service de la future ligne de tramway t1 entre le Flon et Renens.
La réponse à moyen terme pour faire face à cette situation passe par l'engagement des mesures suivantes:

  • Amélioration des automatismes de la ligne du m2 pour réduire le temps de fréquence entre deux trains.
  • Acquisition de trois nouveaux trains permettant d'assurer les nouvelles cadences et d'augmenter la capacité de transport.

La gare CFF de Lausanne va également faire l'objet de travaux de modernisation conséquents dans le cadre du programme Léman 2030 visant au développement de l'offre d'infrastructure sur la ligne Lausanne – Genève Aéroport. Les prévisions tablent sur un doublement du trafic sur cette ligne d'ici à 2030 avec des répercutions sur la ligne de métro m2.
Le programme d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) définit la vision et les stratégies de développement des transports dans la région Lausanne – Morges ainsi que les paquets de mesures à mettre en œuvre pour répondre aux enjeux en termes de croissance démographique et d'emplois.

Ce programme PALM vise en termes de mobilité à un transfert modal significatif de l'automobile vers les transports publics et la mobilité douce.
Compte tenu de la situation stratégique de la ligne de métro du m2, le développement de la capacité de cette dernière figure dans les mesures prioritaires du PALM.
Dès lors, les partenaires ont proposé à la Confédération de retenir parmi les mesures à réaliser en priorité l'augmentation de la capacité de la ligne de métro m2, la première étape de développement de la ligne de métro m3 et l'aménagement de l'interface de la gare CFF de Lausanne en relation avec le projet Léman 2030.

Opérations du projet
Dans le contexte décris précédent, le Canton a décidé de lancer le projet de développement des métros automatiques m2 et m3 de la ville de Lausanne. Le projet est divisé selon les opérations suivantes:
 

  • Opération 1: Nouveau tracé m2 et m3 1ère étape
    L'opération 1 comprend la création d'un nouveau tunnel pour le métro m2 entre les stations de Grancy et de Lausanne-Flon et la réalisation d'une nouvelle station pour le métro m2 à Lausanne gare. Le tracé actuel du métro, libéré par le métro m2, sera utilisé par la nouvelle ligne de métro m3 qui utilisera également l’ancienne station Lausanne gare du métro m2. La 1ère étape du métro m3 s’arrête environ 100m après la nouvelle station Flon.
  • Opération 2. m3 2ème étape
    L'opération 2 consiste en un prolongement de la ligne de métro m3 en direction du plateau de la Blécherette en passant par Chauderon, Beaulieu, Casernes et Plaines-du-Loup ainsi que la construction d’un dépôt pour les rames du m3 à la Blécherette.
  • Opération 3: Arrière gare Croisette
    L'opération 3 comprend la création d’un retournement en arrière Gare de Croisettes permettant le remisage d’au moins 2 rames en fin d’exploitation. Cette opération est nécessaire pour atteindre les objectifs de fréquences sur la ligne du métro m2.
  • Opération 4: Extension du garage atelier de Vennes
    L'opération 4 comprend l'extension de l'atelier de Vennes de deux voies de maintenance complémentaires. Dans le cadre des recherches de synergie pour le réseau, il a été décidé que les opérations de maintenance pour les deux lignes de métro m2 et m3 seraient effectuées dans l’atelier de Vennes.
  • Opération 5: Extension du remisage à Vennes
    L'opération 5 comprend l'extension du remisage à Vennes hors de l'emprise foncière actuelle. A ce stade, seule une étude sommaire de faisabilité a été réalisée.
  • Opération 6: Intervention opportunes sur le m2
    L'opération 6 comprend travaux liés aux interventions opportunes sur le métro m2. Le m2 a été mis en service en 2008. Dans la période 2017 à 2025, des opérations de modifications et de maintenance patrimoniale seront réalisées. Dans l’intérêt des Collectivités et pour limiter les perturbations pour la clientèle, certains travaux seront menés en synergie et de front avec les opérations de développement des métros.

Périmètre d'opération du mandat EQUI
Le mandat BGE M2 M3 comprend les équipements nécessaires aux opérations n°1, n°2, n°3, n°4 et n°6.

Prestations

Les prestations concernent les équipements EQUI déployés sur les lignes et dans les stations des métros m2 et m3. Les équipements EQUI concernent les installations des domaines suivants:

  • Equipements de communication (réseau, radio, téléphonie)
  • Equipements d'énergie (traction, moyenne et basse tension, alimentation de secours)
  • Equipements en station (vidéosurveillance, détection d'incendie, éclairage, services auxilaires, interphonie, escalator, ascenseur,….)
  • Equipements de façade de quai (porte coulissantes automatique, portes de secours, portes d'accès à la voie et d'évacuation, parois de fermetures en voûtes au-dessus de la façade)
  • Equipements pour le désenfumage (ventilateurs, clapets, capteurs) et équipements actifs en tunnel (éclairage, prises électrique, téléphones, signalétique de sécurité)
  • Equipements sanitaires (colonne sèche pour pompier, hydrantes, sanitaire des locaux et stations)
  • Equipements SCADA (système de gestion, IHM, automates métier)
  • Equipements de second œuvre dans les stations le long de la ligne
  • Equipement de la voie (armement de la voie, rails de sécurité, pistes de roulement, rails de guidage et d'alimentation 750V, traverses, chauffage de voie, butoirs ou heurtoir, appareils de voie

Les phases de projets traitées selon la SIA 108 sont les suivantes:

  • Avant-projet AVP (4.31)
  • Projet d'ouvrage PO (4.32)
  • Procédure d'approbation des plans PAP (4.33)
  • Appel d'offres AO (4.41)
  • Projet d'exécution EX (4.51)*
  • Réalisation RE (4.52)*
  • Mise en service MS (4.53)*
  • Opération n°1, n°3 et n°6

Des projets qui pourraient vous intéresser...

BG est actuellement actif sur plus de 2000 projets. Retrouvez ici d'autres projets qui pourraient vous intéresser... 

Tous les projets