Smart city - Lyon

La smart city by BG Ingénieurs Conseils

13.08.2020

La smart city, tout le monde en parle, certains en rêvent, quand d'autres la voient sous l'œil "big Brother". La notion de smart city arrive un peu partout, à l'échelle d'une ville, mais aussi au niveau d'une région, d'un canton ou même d'un quartier. La smart city, c'est mettre l'humain au cœur du système : elle améliore le bien-être des citoyens et la gouvernance de la ville.

Smart city

     

Il existe autant de smart cities possibles qu'il existe de territoires. Les stratégies smart cities mises en œuvre doivent correspondre aux attentes spécifiques des citoyens, aux besoins des collectivités et des entreprises et être adaptées à leur environnement comme la typologie géographique par exemple: mer, montagne, rural, citadin, agricole, touristique, frontalier, etc.

La smart city, c'est aussi une vision d'ensemble sur les différents services de la ville pour améliorer la façon d'agir, de piloter, de gérer les crises en rassemblant les bonnes personnes et les informations utiles au même endroit. C'est facile à dire, cela semble presque évident mais pourtant les entités publiques sont généralement organisées par services, par silo et il est loin d'être "évident" de travailler de façon transverse aussi bien d'un point de vue humain que d'un point de vue système d'information. Les actions menées sont maintenant "mesurables" par des indicateurs, l'avis de la population est partagé et suivi et ces informations produisent de "la valeur" pour la ville en la rendant plus ou moins attractive. Les actions d'aujourd'hui doivent être vues de façon systémique et transverse pour prendre en compte la vraie valeur ajoutée et les bénéfices des nouveaux moyens mis en œuvre. Dans le cadre de la mobilité par exemple, la gestion multimodale des modes de transports impacte le trafic de la ville, la gestion des parkings, les commerces mais aussi la qualité de l'air, la santé des citoyens.

Les données

Les données sont utiles pour exploiter mais aussi pour "apprendre" de ses points faibles, chercher à améliorer les systèmes actuels dans le but d'avoir un système gagnant/gagnant exploitants/usagers. Aujourd'hui, les données déjà disponibles peuvent être mariées à d'autres données disponibles en open data ou autres capteurs connectés. Le traitement "intelligent" des données offre la capacité de produire de nouvelles informations à valeur ajoutée qui permet d'anticiper, d'agir au bon endroit au bon moment, de réagir de façon plus rapide et plus efficiente en cas d'évènements. De plus, avec l'intelligence artificielle qui se démocratise et qui arrive à maturité, de nombreuses problématiques peuvent être appréhendées sous un nouvel angle et produire de nouveaux services innovants.

Les systèmes d'information

Les infrastructures des collectivités ont souvent des systèmes lourds, difficiles à modifier, compliqués à rénover car elles ne permettent souvent pas de fermeture d'exploitation ou alors de façon très limitée. BG a un ADN riche par la diversité de ses savoir-faire et de ses profils. BG est compétent aussi bien au niveau terrain avec les équipements, automates, capteurs qu'au niveau réseau et intégration de systèmes d'informations industriels implémentées par des technologies de différentes époques. Ces compétences s'appliquent à plusieurs métiers comme la mobilité, l'énergie, le bâtiment ou l'eau. Nos ingénieurs savent mettre en place de nouveaux systèmes à partir de systèmes hétérogènes et gérer les phases de transition et de changement de façon sécurisée. BG accompagne également la gestion énergétique des datacenters en proposant des solutions innovantes, écologiques et en accord avec le développement durable afin de réduire l'empreinte carbone associée aux technologies de l'information.

Les indicateurs

BG a la chance de collaborer avec un grand nombre d'experts de l'EPFL et ainsi définir un référentiel d'indicateurs basé sur l'analyse sociale et environnementale des projets de Smart City dans l'espace urbain. Dans notre analyse, les trois piliers du développement durable (économique, social et environnemental) sont donc pris en compte. Ces indicateurs doivent être compris comme une mesure (quantitative) ou une appréciation (qualitative) de l'impact d'un projet global de Smart City ou d'un usage en particulier.

Exemple appliqué à la gouvernance

Dans le domaine de la gouvernance de Smart city, BG accompagne actuellement deux villes, une en France et l'autre en Suisse. BG les aide à définir leur stratégie de Smart City et leur apporte des réponses spécifiques et sur mesures, adaptées à chacun de leur territoire. 

Exemple appliqué à l'énergie

Dans le domaine de l'énergie, BG a accompagné par exemple la Ville de Genève pour trouver une solution simple et évolutive pour mettre en place un éclairage intelligent à la Gare des Eaux-Vives (CEVA) à Genève. Le système de gestion a été développé à l'Y-Parc d'Yverdon. Ce système permet non seulement de répondre aux besoins du Maître de l'Ouvrage, mais ajoute une dimension "Smart" à l'éclairage conventionnel. Effectivement, la solution retenue intègre une couche IoT permettant l'installation future de capteurs intelligents tels que qualité de l'air, présence, affichage, détection de places, etc.

Exemple appliqué à la mobilité

Dans le domaine de la mobilité, BG participe au Projet d'Agglomération Lausanne-Morges (PALM) qui décrit les principes d’accessibilité multimodale à l'agglomération.  Parmi ces mesures, la constitution d’une centrale de gestion coordonnée du trafic à l’échelle de l’agglomération sera à moyen terme une mesure incontournable pour coordonner les actions à opérer aussi bien temporellement que géographiquement entre les partenaires publics (collectivités) et privés (exploitants transports publics et parking) conformément à la stratégie des Plans de Gestion Intégrée de la Mobilité (PGIM). Cette centrale de gestion coordonnée du trafic permettra de connaître l’état du trafic, d'informer les utilisateurs et d'agir sur l’exploitation des réseaux routiers, optimisant ainsi leur utilisation pour l’ensemble des usagers de la route, individuels ou publics, et contribuant par là même à l’amélioration de la qualité de l’air dans l’ensemble des zones desservies par ces réseaux.

Conclusion

BG est un bureau d'ingénierie indépendant. C'est l'acteur de la smart city d'aujourd'hui et de demain qui sait garder l'humain au centre du projet pour aller vers une smart city pérenne, durable, sécurisée et apaisée. La problématique d'aujourd'hui n'est pas la faisabilité technologique qui évolue et s'améliore en continu, mais bien de proposer des solutions sécurisées qui répondent à des besoins réels avec une vision transverse au sein de la ville, évolutive et responsable et qui sache s'adapter avec agilité aux besoins qui évoluent sans cesse.

Anne-Laure Morard, Cheffe de Projet chez BG

Pôle Smart City

Contact : anne-laure.morard@bg-21.com

 

A Propos du Pôle Smart City de BG Ingénieurs Conseils

Le Pôle est une organisation transversale au sein de BG qui consolide les compétences d'ingénierie de l'entreprise dans ses différents secteurs d'activités : mobilité, énergie, bâtiment, gestion de l'eau, etc. Il entretient une veille technologique régulière et tient à jour un benchmark des services intelligents attendus par les collectivités.  Le pôle développe la stratégie de smart city au sein de BG et propose une approche transversale de la gestion des villes et des régions selon les axes suivants :

  • Expérience utilisateur
  • Développement durable
  • Optimisation des flux

Le Pôle smart city de BG présente ainsi une vision en hauteur et dans son ensemble des "smart" services attendus au niveau d'une ville, d'un département, d'un canton ou d'une région.