Premier tunnelier GPE

Immenses défis techniques pour le "chantier du siècle"

02.10.2018

En doublant de longueur, le réseau du métro parisien ambitionne de désenclaver les territoires de l’Île-de-France, de désengorger le centre de la capitale, de simplifier les trajets des habitants de la banlieue et d’améliorer à tous points de vue leur qualité de vie. BG est fortement impliqué sur le chantier du Grand Paris Express, actuellement le plus grand projet d’infrastructure et d’aménagement d’Europe. 

Ripage sous les voies ferrées d’une dalle de béton de 7000 tonnes qui sera le futur plafond de la gare à Clamart (Hauts-de-Seine) ou entrée en piste, à Champigny-sur-Marne, du premier tunnelier : ce genre de manifestations publiques, symboliques et impressionnantes, attire les foules. Mais le projet du Grand Paris Express représente aussi, quotidiennement, une somme insoupçonnée d’autres défis techniques. Pluridisciplinaire, expert en projets complexes, BG déploie sur ce chantier du siècle ses meilleurs atouts, parmi lesquels ses compétences reconnues en matière de grands ouvrages en tunnel. Et pour cause : sur les 200 km de nouvelles lignes automatiques du métro francilien, 170 km seront souterrains.

Priorité aux JO de Paris 2024

La descente de la roue de coupe du premier tunnelier dans un puits de 20 mètres de profondeur, en février 2018, n’était que la première d’une longue série. Environ 20 engins de ce type participeront en simultané au creusement des nouveaux tunnels. Deux tunneliers sont actuellement en service, onze autres plongeront dès 2019 dans les entrailles de la région parisienne. L’expérience des grands travaux souterrains était une exigence majeure de la Société du Grand Paris en charge de la réalisation du Grand Paris Express, qui a voulu réunir les meilleures compétences internationales. C’est ainsi que BG fait partie, avec les sociétés d’ingénierie Artelia et Arcadis, du groupement Artemis, mandaté pour l’assistance générale à Maîtrise d’ouvrage et pour la conduite d’opération concernant les infrastructures des lignes 15, 16 et 17 du nouveau métro automatique.

Les missions de BG sont multiples sur le projet du Grand Paris Express. Elles ont débuté en septembre 2013 et le contrat court jusqu’en 2032, soit 18 mois après la mise en service du dernier tronçon. Elles portent sur 125 km de lignes nouvelles et concernent 50 nouvelles gares sur les 68 prévues. Les tronçons prioritaires s'inscrivent dans la perspective des Jeux Olympiques de Paris 2024. L’ensemble du réseau du futur métro doit être achevé en 2030.

Vidéo sur la réalisation des tunnels du Grand Paris Express / © Société du Grand Paris :

 

 

Vidéo du premier tunnelier du Grand Paris Express / © Société du Grand Paris :

 

 

Des news qui pourraient vous intéresser...

Découvrez d'autres nouvelles en lien avec le sujet.