Chaque mètre jusqu’au percement est différent

Chaque mètre jusqu’au percement est différent

09.10.2018

BG joue un rôle déterminant dans la construction de la route de contournement qui est en train de voir le jour à Küssnacht, un village du canton de Schwyz. Mais la réalisation de la section souterraine de cet ouvrage oblige les ingénieurs du Groupe à surmonter des difficultés considérables.

La pièce de résistance de ce projet d’un coût de 120 millions est le tunnel de Burg, de 500 mètres de longueur, dont 350 mètres doivent être excavés. Depuis septembre 2016, les mineurs se frayent un chemin à travers d’anciens sédiments lacustres en utilisant la technique de la voûte-parapluie: des tubes d’acier de 15 mètres de long sont enfoncés dans le sol à la hauteur de la voûte du tunnel. Ils forment ainsi un parapluie stabilisateur sous lequel les argiles fragiles peuvent ensuite être draguées sans danger, par étapes d’abattage de 1,2 mètres par jour. La voûte est ensuite sécurisée à l’aide de béton projeté.

Interruption de l’avancement par suite de problèmes géologiques

Au milieu du mois de juillet 2017, une arrivée d’eau a contraint d’interrompre provisoirement l’avancement du tunnel. Les travaux d’excavation pour le tunnel de Burg ont été déplacés du côté nord au côté sud, et début septembre, le chantier a pu reprendre jusqu’à un nouvel arrêt moins de trois semaines plus tard, du côté de Räbmatt. La faute à une poche de sable verticale qui s’est vidée au-dessus de l’avancement, formant un trou de huit mètres de profondeur et de près de cinq mètres de diamètre jusqu’à la surface, dans le jardin d’un terrain privé. De tels incidents sont dus aux conditions géologiques complexes dans le sous-sol, qui nécessitent d’entreprendre des mesures correctives et des lourds travaux spéciaux.

Renforcement du dispositif de sécurité

Après une phase d’études approfondie portant sur les mesures techniques appropriées, l’avancement a recommencé début mars 2018. Du côté nord, les eaux souterraines existantes sont recueillies de façon ciblée pour être déviées depuis la surface à l’aide de puits filtrants, et depuis l’espace du tunnel à l’aide de forages drainants. Afin de pallier à l’instabilité du sol, la zone du faîte est consolidée par des forages spéciaux. Pour compléter ce dispositif, un parapluie de colonnes de jetting est réalisé en dehors de la voûte-parapluie afin de protéger l’avancement contre l’eau venant du terrain. Dans le front de taille, les colonnes de jetting sont mises en place pour assurer une stabilisation supplémentaire de l’ensemble du paquet de démolition, en vue de réduire au minimum les tassements en surface.

Pour ces travaux particulièrement délicats, une nouvelle équipe intervient sur le chantier avec des machines spécialisées. L’avancement a lieu alternativement depuis le côté de Räbmatt au sud et depuis la Seebodenstrasse au nord.

Élimination d’un goulet d’étranglement

Alors que la construction du tunnel progresse à nouveau à plein régime, les autres éléments du contournement sud de Küssnacht sont déjà largement achevés, que ce soit le passage souterrain pour piétons de Räbmatt, le passage aérien de l’Artherstrasse ou l’ensemble de la section nord du contournement sud, qui sera fonctionnel dès la fin 2018.

Il est prévu que l’ensemble de l’ouvrage soit ouvert au trafic à l’été 2020, ce qui éliminera le plus important goulet d’étranglement du réseau routier de la région, tout en améliorant sensiblement la qualité de vie des quelque 12’500 habitants du district de Küssnacht.

En savoir plus

Des news qui pourraient vous intéresser...

Découvrez d'autres nouvelles en lien avec le sujet.