3ème ligne métro Toulouse

BG transforme l'essai en terre d'Ovalie

07.06.2019

Maîtrise d'œuvre complète infrastructure et équipement du secteur Nord-Ouest de la future 3ème ligne de métro de Toulouse

Au terme d'un long processus de consultation, à la hauteur des enjeux du projet Toulouse Aéroport Express (TAE), estimé à 2,67Md d'€ pour 27km de tracé et 21 stations pour relier Colomiers à Labège, BG vient d'être désigné attributaire avec Artelia, ARThème associés et Harter Architecture, de la Maîtrise d'œuvre complète du lot Nord-Ouest de la future 3ème ligne de métro de Toulouse. Avec ce projet, BG fait ainsi coup-double en renforçant son ancrage en région Occitanie et également en remportant sa première maîtrise d'œuvre complète de métro en France.

Ce tronçon constitue un des 3 lots qui découpent le tracé. D'une longueur totale d'environ 5 km pour un montant de travaux de 193 M€, il comporte 1550 ml de tunnel, 1300 ml de viaduc, 2 stations souterraines Colomiers Gare et Airbus Colombiers et 1 aérienne Airbus Saint Martin, 1 ouvrage annexe ainsi que du linéaire au sol, en rampe, en tranchée. BG assurera la conception et le suivi des travaux des infrastructures souterraines et les équipements non liés au système, ainsi que la gestion des interfaces, notamment avec le lot centre du tracé qui sera intégralement en tunnel. Le domaine Infrastructures met ainsi à disposition de cet important projet une large palette de ses compétences métiers.

Pour l'agglomération, ce projet représente bien plus qu'une nouvelle ligne de métro. La métropole Toulousaine, forte de plus d’1 million d’habitants, connait depuis plusieurs années une augmentation de sa population de l’ordre de 15 000 habitants par an. Cette croissance n’est pas seulement visible à l’échelle de son centre urbain mais se diffuse également à l’échelle de son aire urbaine et aussi des villes moyennes à proximité telles que sont Montauban, Albi, Carcassonne ou encore Auch. Le dynamisme démographique visible s’accompagne également d’une croissance économique génératrice de 7000 nouveaux emplois par an. Il y a donc nécessité de générer du report modal, d’offrir une nouvelle alternative à la voiture et d’anticiper une possible saturation à court terme des lignes historiques du réseau de transport.

De nombreux défis seront à relever pour répondre aux enjeux techniques et organisationnels sur un site urbain aussi dense et BG est fier de faire partie des bureaux d'études retenus par TISSEO Ingénierie pour contribuer à ce beau projet dont la mise en service est prévue en 2025.